Si l'on est professeur de maths, mathématicien, étudiant en maths ou simplement parent d'élève, on sera forcément confronté un jour à LA grande question : à quoi ça sert, les maths ? Qu'elle se présente sous la forme "à quoi ça sert, la trigonométrie / le calcul d'intégrales / de savoir que aplusbéaucarréégaleadeuxplusdeuxabéplusbédeux ?" ou sous sa variante affirmative "de toute façon, les maths, ça sert à rien", le fond reste le même. A quoi peuvent donc bien servir les mathématiques ?

Situation du jour : Sylvestre, 14 ans, vous pose la question "à quoi ça sert, les maths ?". Que lui répondre ? Choisissez parmi ces 100 possibilités !

#1: Réponse topologique
À savoir comment compter les trous de la k-ième dimension de l'hyperemballage d'un paquet toroïdal de cornflakes de dimension 7.

#2: Réponse "miroir miroir"
Et toi, à quoi tu sers ?

#3: Réponse technophile
Tu vois Google ? Sans les maths, ça serait encore AltaVista. Tu vois ton téléphone portable ? Sans les maths, ça serait encore un télégraphe. Tu vois internet ? Sans les maths, ça serait encore le minitel. Tu vois le dernier Harry Potter en 3D ? Sans les maths, ça serait en 2D, en noir et blanc et avec un gars qui joue du piano dans la salle. Tu vois le nouveau Mario sur la 3DS ? Sans les maths, le seul perso jouable serait Mr Game & Watch. Tu vois les skyblogs ? Sans les maths, ça serait... ah nan, ça resterait des skyblogs.

#4: Réponse bien pratique le dimanche chez tata
À couper un gâteau bien comme il faut ! En prenant le cosinus de l'angle de découpe souhaité, et en le reportant sur l'axe des abscisses, on peut...

#5: Réponse Kwai Chang Caine
La réponse est en toi, petit scarabée.

#6 : Réponse "mauvaise foi"
Et toi, comment tu ferais pour mesurer la hauteur d'un arbre sans la trigonométrie ?

#7 : Réponse émotive
Grâce aux mathématiques, je suis professeur de mathématiques, et je peux gagner de l'argent. Pas beaucoup, c'est vrai, mais au moins, je peux nourrir ma femme, au chômage depuis neuf ans, ainsi que mes trois enfants. Surtout que le petit dernier a mal aux dents, et qu'en économisant un peu, j'espère pouvoir l'emmener chez le dentiste d'ici cinq ou six mois. Vous savez, moi, on ne m'a jamais rien donné...

#8 : Réponse "mauvaise foi" bis
Bon. Imagine que tu te fais enlever, avec 99 autres personnes, par un dictateur tyrannique qui vous met à l'épreuve. Vous êtes enfermé tous ensemble dans une pièce, et on vous attribue à chacun un numéro différent entre 1 et 100. Chacun votre tour, vous serez emmené dans la salle de la liberté, qui comporte 100 portes, numérotées de 1 à 100. Derrière chacune de ces portes se trouve un numéro, entre 1 et 100, qui a préalablement été choisi de manière aléatoire. Si vous ouvrez la porte qui cache votre numéro, vous serez en sursis. Sinon, c'est la mort assurée. Dans la salle de la liberté, vous aurez le droit à 50 essais, pas un de plus. Vous pourrez communiquer entre vous avant de passer dans la grande salle, mais pas après. Que faites vous ? Un détail supplémentaire : si l'un d'entre vous ne retrouve pas son numéro, tout le monde sera envoyé à la mort.
Une situation comme ça peut arriver, et sans les mathématiques, vous ne pourrez jamais vous en sortir vivant...

#9 : Réponse culturelle
Les maths, ça sert autant que de connaître les personnages principaux des pièces de Molière : c'est le bagage culturel nécessaire pour être quelqu'un digne d'intérêt. Il est peu probable que la trigonométrie, la factorisation de polynômes ou la croissance de la fonction logarithme vous servent à quoi que ce soit, mais pas plus que de connaître l’œuvre de Shakespeare ou de Bach, puisqu'il est peu probable que vous finissiez écrivain ou compositeur. Les mathématiques forment une culture comme une autre, à ne pas juger en terme d'utilité.

#10 : Réponse nostalgique
Franchement, tu regrettes vraiment le temps où c'était le latin qui servait à ouvrir toutes les portes des grandes écoles ?

#11 : Réponse geek
Ça sert à profiter à fond de tout le potentiel comique d'une planche de xkcd ou d'un épisode de The Big Bang Theory ou de Futurama...

#12 : Réponse autoréférente
À faire des maths !

#13 : Réponse physicienne
Les maths ça sert à faire des téléphones portables, avec toutes ces histoires de champs électromagnétiques et les équations de Maxwell qui y sont associées. Les maths, ça sert à faire des microscopes à effet tunnel, avec l'algèbre linéaire non commutative de la mécanique quantique. Les maths, ça sert à faire des helices qui propulsent bien les bateaux, ou des moteurs qui font bien voler les avions, avec la mécanique des fluides et sa célèbre équation de Navier-Stokes.

#14 : Réponse "nature is beautiful"
À voir la beauté de la nature ! Grâce aux mathématiques, on peut s'apercevoir que le monde qui nous entoure est fait de courbes et de fractales ! Regardez ce chou-fleur : dans le meilleur des cas, vous n'y voyez qu'un légume de plus à mettre dans la soupe... moi, je vois surtout sa structure fractale, ses motifs auto-similaires. Regardez le ventre flasque de votre conjoint. Vous y voyez des bourrelets ? Moi, j'y vois l'expression de cycloïdes !...

#15 : Réponse "remise en cause de l'éducation nationale"
À quoi servent les mathématiques ? À quoi sert la philosophie ? À quoi sert la géographie ? À quoi sert l'éducation physique et sportive ? À quoi servent les sciences de la vie et de la terre ? À quoi sert la physique ? À quoi sert l'histoire ? À quoi servent les arts plastiques ? À quoi sert la chimie ? À quoi sert la musique ? À quoi sert l'éducation civique, juridique et sociale ? À quoi sert le français ? À quoi servent les sciences économiques et sociales ? ...

#16 : Réponse Kamel le magicien
À vous faire passer pour un mentaliste de renom, alors que vous vous être contenté d'appliquer un critère de divisibilité par 9, d'apprendre un carré magique ou de détailler une expression algébrique qui se simplifie en x.

#17 : Réponse Fort Boyard
À gagner de précieuses secondes dans la salle du trésor en gagnant à coup sûr contre les maîtres du fort au jeu des bâtonnets, grâce à la solution "toujours laisser 1 bâtonnet modulo 4".

#18: Réponse agressive
Qu'est ce qu'on s'en fout de savoir à quoi ça sert ? Tu fais tes devoirs, et plus vite que ça. Et tu la fermes !

#19 : Réponse mystérieuse
Si un jour, tu trouves la réponse à cette question, c'est que tu es mathématicien et que, de ce fait, tu ne feras plus jamais de mathématiques dans ce but.

#20 : Réponse utopiste
Un jour, la plupart des gens maîtriseront le langage mathématique, plus personne n'aura peur des formules algébriques. Les médias aborderont alors les grands sujets avec une concision scientifique, la seule qui permet de parler de manière simple de grands sujets difficiles. Il sera rare de trouver dans les journaux des articles d'économie sans équation, tandis qu'il sera commun de voir au 20h un grand chercheur du CERN venu nous tenir au courant de sa dernière grande découverte. Ce jour-là, il faudra en être.

#21 : Réponse stand up
Je sais pas si vous avez remarqué, mais les maths, ça sert à rien ! Nan, mais sérieux, ça sert à rien ! Ça vous a déjà servi à quelque chose, vous ? Nan, mais sérieux ! Par exemple, le compas... Vous avez déjà utilisé un compas, vous ? Je sais même pas à quoi ça sert moi ! Et les racines carrées vous ont déjà sorti d'une galère ?  Voilà, c'est tout pour moi, c'était Jj !

#22 : Réponse Jean-Jacques Bourdin
Sérieusement, tu veux vraiment être plus mauvais que Luc Chatel (qui ne sait pas résoudre un problème de proportionnalité de CM2), que Xavier Darcos (incapable de poser un produit en croix) ou que Didier Migaud, président de la cour des comptes (qui sèche sur la question 9×7). Non ? Ben alors bosse tes maths.

#23 : Réponse démonstrative
À démontrer des trucs de manière rigoureuse. Mais aussi, à démontrer que certains trucs ne peuvent pas être démontrés, et ça, c'est fort. Mais aussi, à démontrer que la démonstration qui montre que certains trucs ne sont pas démontrables est correcte (et que, du coup, il existe indubitablement des trucs indémontrables). Et ça, c'est quand même très fort.

#24 : Réponse du 2 de moyenne
a ri1 !!!lol

#25 : Réponse anti-ésotérique
À savoir ce qui relève ou pas des mathématiques. C'est un fait : le nombre d'or ne relève que très rarement des mathématiques, tout comme la suite de Fibonacci. Si un parfum ou un café te vend les vertus esthétiques du chiffre d'or ou la perfection de la séquence de Fibonacci, c'est sans doute que l'on essaye de t'enfiler du scientifique là où il n'y a que du vent.

#26 : Réponse "reviens dans 10 ans"
Déjà, tu sais même pas ce que c'est, les maths, petit con.

#27 : Réponse pécuniaire
À gagner de l'argent ! Ou du moins, à ne pas en perdre en jouant à des jeux d'argent comme le loto où tu serais tenté d'appliquer la loi des grands nombres à des petits nombres (et, du coup, ça marche pas).

#28 : Réponse "Ta gueule, Paul"
Les maths sont objectives, éternelles et absolues. Elles sont donc très pratiques pour légitimer un argument philosophique avec une rhétorique plus ou moins sophistique.

#29 : Réponse Laurent Ruquier
À ouvrir tout un pan de l'humour que vous ne soupçonniez pas : l'humour mathématique ! Avec celui-ci, vous pourrez rire des histoires d'exponentielle et de logarithme, des espaces de Bananach ou des devinettes sur l’anagramme de Banach-Tarski...

#30 : Réponse gnome
Phase 1 : Faire des maths
Phase 2 : ...
Phase 3 : Profit

#31 : Réponse Indiana Jones
On ne peut pas vraiment juger les mathématiques en terme d'utilité. D'ailleurs, la plupart des mathématiciens ne raisonnent pas en terme d'utilité. Ce que l'on cherche quand on fait des maths, c'est plutôt explorer des mondes dont on ne soupçonne ni l'existence, ni la taille. Le mathématicien est un aventurier qui défriche de nouveaux domaines, sauf que la récompense n'est pas le médaillon de Râ, mais de nouveaux théorèmes et des conjectures profondes.

#32 : Réponse Père Fouras
À résoudre des énigmes ! Les maths, ce sont des énigmes et donc, du plaisir. Le plaisir de chercher un peu, le plaisir de chercher longtemps, la souffrance de chercher trop longtemps mais, finalement, la délivrance de trouver ! (suivie de la désolation d'avoir passé autant de temps à chercher, alors que la réponse était facile).

#33 : Réponse inférieure à 3
À utiliser le symbole < autrement qu'à la fin d'une phrase niaise et guimauve à souhait.

#34 : Réponse de coiffeur
À faire des discussions passionnantes. Si à 50 ans, tu n'as jamais raté une sortie d'autoroute à cause d'une conversation mathématique trop captivante, tu as raté ta vie.

#35 : Réponse D
Obi Wan Kenobi

#36 : Réponse BTP
À fabriquer des choses. Quand on fait des maths, on se fabrique des choses... tout le monde aime fabriquer des choses ! C'est grâce à de bonnes fondations que l'on peut construire des structures mathématiques...

#37 : Réponse Flower Power
À comprendre le monde ! Les mathématiques étant le langage de la nature, la seule façon de communiquer avec elle est de maîtriser sa langue.

#38 : Réponse cognitive
À mesurer l'intelligence. Les mathématiques sont un plutôt bon indicateur de la précocité intellectuelle, ce qui permet de séparer au plus tôt le bon grain de l'ivraie. C'est triste. Mais c'est comme ça.

#39 : Réponse d'élève modèle
À avoir des bonnes notes ! On a beau dire, on a beau faire, c'est quand même plus facile d'avoir des bonnes notes en trouvant l'image du point A par la rotation d'angle pi/3 que de se rappeler tous les tenants et aboutissants de la convergence lithosphérique et de ses effets.

#40 : Réponse exacte
Les mathématiques forment la seule science exacte, c'est donc la seule qui peut permettre de comprendre un jour le monde qui nous entoure.

#41 : Réponse Minecraft
À construire des avions. À construire des télés. À construire des bombes. À construire des hôpitaux. À construire des téléphones. À construire des lunettes de plongée. À construire des moteurs. À construire des voitures. À construire des radars...

#42 : Réponse à la grande question sur la vie, l'univers et le reste
42

#43 : Réponse statistique
5% des personnes interrogées répondent "à rien", 10% "à quelque chose", 15% s'en moque, 25% "à résoudre des problèmes de la vie quotidienne", 20% "à faire réfléchir", 25% "à la science" et enfin, 7% des personnes interrogées pensent que les maths permettent de faire des études statistiques bancales.

#44 : Réponse ludique
À organiser des jeux comme des chiffres et des lettres.

#45 : Réponse scientifique
À pratiquer la science. La majorité des sciences, la physique en particulier, utilisent le langage des mathématiques. Impossible de faire de la science sans en maîtriser préalablement la langue.

#46 : Réponse "mauvaise foi" ter
Comment carreler le sol d'une pièce parfaitement rectangle aux dimensions entières avec des carreaux à dimension entière sans avoir à en couper ? C'est impossible sans calculer un pgcd !

#47 : Réponse contextuelle
À épater les recruteurs lors d'un entretien d'embauche.

#48 : Réponse technique
À prouver que un plus un est bien égale à deux, et pas à autre chose (on n'est jamais à l'abri d'un malheureux malentendu).

#49 : Réponse intelligente
À apprendre à réfléchir ! Avoir de la méthode, être logique et rigoureux, c'est quand même pas quelque chose d'inutile dans la vie quotidienne et professionnelle, non ?

#50 : Réponse humaniste
Les mathématiques, c'est la Science, et la Science n'a pas besoin d'avoir une utilité, elle doit simplement être et grandir. La science, c'est la connaissance du monde. Plus cette connaissance grandira, meilleure le monde sera.

#51 : Réponse "mauvaise foi" quater
Imagine. Tu es coincé dans le désert sans calculette, et tu tombes sur un génie qui te propose trois vœux. Seulement, il n'acceptera de les exaucer avant que tu ne calcules la racine carrée de 181 413 961... Du coup, sans les maths, tu peux faire une croix sur tes envies de richesse et de super pouvoirs...

#52 : Non-réponse
Qu'est ce qui sert ? Pourquoi réduire les maths à son utilité ? Certes, les mathématiques ont une utilité, mais faut-il vraiment avoir une réponse à cette question pour en faire ?

#53 : Réponse a priori
À fabriquer tout un tas d'outils sans intérêt pour l'instant qui, pour une petite partie d'entre eux, s'avèreront incontournables dans l'avenir. Puisqu'on ne sait pas de quoi sera fait l'avenir, il faut se poser un maximum de questions aujourd'hui pour répondre aux problèmes de demain. L'histoire ne manque pas d'exemples : l'arithmétique, créée par jeu, a trouvé ses applications dans la protection des transactions bancaires ; le GPS est un aboutissement de millénaires passés à faire de la géométrie euclidienne puis hyperbolique ; la théorie des graphes est finalement un outil parfait pour décrire les réseaux ; sans un obscur théorème d'algèbre, le plus connu des moteurs de recherche ne serait qu'un annuaire Web de plus.

#54 : Réponse a posteriori
À répondre aux questions que se posent les ingénieurs ou les scientifiques. Comment se faire une idée fidèle de la composition d'un sous-sol à partir de quelques carottages. Comment améliorer significativement la pertinence du traitement des données météorologique ? Comment donner un sens aux équations de Yang-Mills ? On ne va quand même pas attendre que les physiciens répondent tout seuls à ces questions...

#55 : Réponse machiavélique
À gagner toutes ses parties de Puissance 4, de jeu de Nim ou d'autres jeux impartiaux.

#56 : Réponse culinaire
Pour transformer la recette d'un gâteau au chocolat pour 4 en une recette de gâteau à la vanille pour 6, il n'y a pas d'autre choix que d'utiliser des pourcentages et autres règles de 3. Que vous le vouliez ou non, c'est quand même des maths (ou peut-être juste du calcul...).

#57 : Réponse puérile
À faire parler les débiles.

#58 : Réponse Cyril Hanouna
À pécho ! Les filles sont impressionnées par d'extraordinaires facultés mentales (et celles qui ne le sont pas ne valent pas le coup).

#59 : Réponse d’incompétent
Il faut bien une discipline sur laquelle on puisse dire que l'on a toujours été nul sans risquer de passer pour quelqu'un d’incompétent...

#60 : Réponse Benjamin Castaldi
A comprendre que si le cerveau humain est capable de manipuler des choses aussi abstraites qu'une norme p-adique ou qu'une catégorie cartésienne, on peut en toute légitimité mépriser le téléspectateur moyen de Secret Story.

#61 : Réponse régressive
C'est toi le "à quoi ça sert les maths".

#62 : Réponse intéressée
À gagner plein d'argent ! Entre les 10 000 euros et la célébrité récompensant les médaillés Fields et le million de dollars promis à celui qui résoudra un problème du prix du millénaire, les maths peuvent rapporter gros.

#63 : Réponse artistique
À faire de beaux dessins avec un ordinateur et la théorie des fractales sans avoir besoin de savoir manipuler un pinceau.

#64 : Réponse philosophique
À faire des raisonnements. Ni plus, ni moins. Mais c'est chouette de faire des raisonnements. On part de pas grand-chose et on aboutit à des trucs énormes... tout ça sans rien investir d'autre qu'un peu de temps et de café. Ce n'est pas pour rien si, historiquement, les maths descendent de la philo !

#65 : Réponse rigoureuse
À être rigoureux ! La force des mathématiques, c'est qu'elles permettent d'acquérir les méthodes qui permettent de manipuler les idées de tous les jours. Le langage, par exemple demande finalement beaucoup de rigueur pour éviter les contre-sens.

#66 : Réponse Chaldeen
À réussir les trois autres exercices du bac en maths.

#67 : Réponse Bogdanoff
À expliquer l'origine de l'Univers, celle de la vie... Il existe des paramètres cosmologiques, ce sont des grandes constantes. La vitesse de la lumière, par exemple, qui fait 300 000 km/s, sept fois le tour de la Terre en une seconde, la constante de gravitation. Ce sont des chiffres avec un 0, une virgule, et des dizaines de décimales derrière la virgule. Eh bien, si on changeait simplement une seule de ces décimales sur l'une de ces constantes, l'Univers ne pourrait pas apparaître. Il n'y a pas de hasard. Par exemple, il n'y a pas de marguerites avec 27 pétales. Et il y a beaucoup de personnes qui partagent notre thèse, notamment Wilson, qui a signé notre préface.

#68 : Réponse introspective
Comprendre les mathématiques, c'est se comprendre soi-même.

#69 : Réponse Henri Poincaré
Le scientifique n'étudie pas la nature pour un but utilitaire. Il étudie parce qu'il y trouve du plaisir ; et il y trouve du plaisir parce que la Nature est belle.

#70 : Réponse politique
À être scientifiquement compétitif ! Le reste du monde envie l'exception mathématique française, il ne faut pas les décevoir !

#71 : Réponse "mauvaise foi" quinquies
Imagine que, un jour, tu vas chez ta boulangère, et qu'au lieu de te donner le prix du croissant, elle te donne le prix de trois croissants et de deux pains au chocolat. Dans une telle situation, seules les mathématiques te permettront de connaître le prix du croissant seul.

#72 : Réponse McGyver
À avoir tout le temps sur soi un compas, ce qui peut se révéler utile dans de nombreuses situations, comme graver un jeu du morpion dans le bois de sa table de cours.

#73 : Réponse topologique ta mère
À savoir comment compter les trous de la k-ième dimension de ta mère.

#74 : Réponse judiciaire
À écrire les règles qui gouvernent la nature. L'humanité écrit ses lois dans des Code Pénal, la nature écrit les siennes dans des équations.

#75 : Réponse Jamy Gourmaud
À comprendre ce qu'il se passe quand on utilise son téléphone portable, quand on fait bouillir de l'eau, quand on regarde des photographies sur son ordinateur...

#76 : Réponse à tout
À répondre à des questions que l'on ne se serait jamais posé dans un autre contexte comme "pourquoi les routes sont plates ?", "pourquoi il n'existe pas de pièces de 2.62 euros ?" ou "pourquoi, quand je coupe la galette des rois, je tombe systématiquement sur la fève ?".

#77 : Réponse ouverture facile
À gagner en ouverture d'esprit. Quand on passe son temps à tout généraliser, on a plus peur de ce qui est différent.

#78 : Réponse jargonnante
À pouvoir parler de "localisation du spectre en approximation semi-classique en théorie de jauge" comme ma mère parlerait scrapbooking.

#79 : Réponse cinéphobe
Tu demanderais vraiment à un cinéaste si son film sert à quelque chose ?

#80 : Réponse pâtissière
À redonner au donut la place qu'il mérite dans la société.

#81 : Réponse méfiante
À apprendre à se méfier des évidences. On a longtemps cru que tous les nombres étaient rationnels jusqu'à la découverte de √2. On a longtemps cru que des parallèles ne se coupaient pas jusqu'à la géométrie projective. On a longtemps cru que tout était démontrable jusqu'à Gödel. On a longtemps cru que Lionel Jospin irait au second tour, jusqu'à ce que l'on découvre que les statistiques avaient des marges d'erreurs...

#82 : Réponse Benjamin Biolay
À créer un héritage pour les générations futures. Les mathématiques d'aujourd'hui serviront aux chercheurs de demains. Leurs recherches serviront aux scientifiques d'après-demain...

#83 : Réponse con
À vous coucher moins c... à vous coucher moins, tout simplement.

#84 : Réponse Bob le bricoleur
Les maths ne sont rien d'autre qu'un outil. Je vous demande, moi, à quoi sert une pelle s'il n'y rien à creuser ?

#85 : Réponse par l'absurde
Et toi, tu pourrais me dire pourquoi les maths ne servent à rien ?

#86 : Réponse contre-exemple
Les maths permettent de comprendre qu'un seul contre-exemple suffit à casser une hypothèse. Ainsi, il ne sert à rien de chercher 100 arguments prouvant que les maths servent bien à quelque chose quand un seul suffit.

#87 : Réponse Chuck Norris
À compter autant de fois que l'on veut jusqu'à 0.

#88 : Réponse de l'ami Ricoré
Les maths, c'est pratique à tous les moments de la journée, notamment le matin. Si on est mal réveillé, peu importe que l'on trempe son donut dans sa tasse de café ou l'inverse. C'est aussi très pratique pour montrer qu'on peut paver une table de petit déjeuner infinie avec des tartines hexagonales. Et peu importe le type de confiture.

#89 : Réponse malhonnête
À faire gober n'importe quoi à d'honnêtes gens en utilisant des arguments technique pseudo-mathématiques du genre que la Terre est plate, parce que "elle tourne, donc il y a un effet de force centrifuge. De plus, le phénomène est augmenté par la composante verticale induite par la force de Coriolis la force de marée du couple Terre Lune, ce qui contredit le différentiel de la force de gravité".

#90 : Réponse journalisme d'investigation
À découvrir ce que les grands industriels veulent nous cacher, comme la vraie teneur des composés des cigarettes ou le nombre de blagues Carambar qui existent.

#91 : Argument d'autorité
Einstein, lui au moins, connaissait l'utilité des maths.

#92 : Réponse Cube
À se sortir d'un labyrinthe, dans le cas peu probable où l'on se ferait enfermer dans un labyrinthe plongé dans le noir. Où dans le cas encore moins probable où l'on se ferait enfermé dans un labyrinthe cubique avec certaines pièces mortellement piégées.

#93 : Réponse abstraite
Imagine un monde où les mathématiques n'existeraient pas. Tu arrives à voir à quoi ça ressemblerait ? Non ? Eh bien moi, je peux, car les maths apprennent l'abstraction !

#94 : Réponse nietzschéenne
À nuire à la bêtise.

#95 : Réponse Loïc Le Meur
À donner un très bon sujet pour bloguer pendant plusieurs années.

#96 : Réponse historique
À déchiffrer les messages codés envoyés par les Nazis ou les Japonais et ainsi, à gagner des guerres pour la liberté !

#97 : Réponse littéraire
À faire croire que l'on s'intéresse à Lewis Caroll pour Alice, à Pascal pour ses pensées ou à Guedj pour son perroquet...

#98 : Réponse "c'est beau ce que tu dis"
À conceptualiser l'éternel mystère de l'indicible beauté du monde.

#99 : Réponse pratique
À écrire d'épais livres bien pratiques pour caler une table ou une étagère.

#100 : Centième réponse
Parce que si une question admet autant de réponses différentes, c'est que le sujet mérite sûrement que l'on s'y intéresse...