J'en avais déjà parlé sur mon autre blog, mais il est hors de question que je n'en reparle pas ici : la numération des marchands d'œufs (ou d'huitres).

Pour comprendre ce qu'est cette numération, il faut se replacer dans le contexte :
- Bonjour madame la marchande d'œfs, je voudrais 12 œufs !
- Pardon ?
- Euh, je veux dire, je voudrais une douzaine d'œuf !
- Ah ! tenez, les voici.

C'est là que le problème se pose : les marchands d'œufs sont incapables de s'exprimer avec d'autre unités que la douzaine ou la demie douzaine. Résultat, pour commander 72 œufs, il faut faire preuve d'ingéniosité et commander "une demie-douzaine de douzaines d'œufs" (car 6×12=72) !

La numération des marchands d'œufs, c'est simplement une façon de compter les œufs propre au monde de l'ovocommerce. Voici un petit tutorat pour s'exprimer comme un chef et ne plus hésiter lors d'une commande d'huîtres pour la nouvelle année.

Les trois unités de bases sont la douzaine, la demie-douzaine et la demie-demie-douzaine (respectivement 12,6 et 3).
Ensuite, il faut savoir que l'on peut à sa guise multiplier ces nombres de bases grace au mot magique "de". On a alors une demie-demie-douzaine de demie-demie-douzaines pour désigner 9.

Évidemment, cela limite énormément la possibilité de commande, c'est pourquoi on peut ajouter deux autres mots de vocabulaires, "un peu moins d'" et "un peu plus d'" que l'on peut combiner aux diverses douzaines pour leur ajouter ou retrancher une unité. On a alors un peu plus d'une douzaine pour désigner 13 et un peu moins d'une demie-demie-douzaine pour parler de 2.

La multiplication marche toujours avec le "de", ce qui permet d'obtenir comme 8, avec un peu moins d'une demie-demie-douzaine d'un peu plus d'une demie-demie-douzaine.

Dans le jargon de la numération des marchands d'œufs, on appelle les nombres que l'on peut exprimer ainsi des "nombres de classe 1". Il est pas important de voir que les nombres de classe 1 se multiplient à merveille en ajoutant un petit "de".

Il arrive ensuite que des nombres ne soient pas des nombres de classe 1, comme par exemple 17. Par contre, on peut exprimer de 18 (une demie-demie-douzaine de demie-douzaines d'oeufs). Il suffit donc de dire que 17, c'est un peu moins de 18, c'est à dire, un peu moins de une demie-demie-douzaine de demie-douzaines d'oeufs.

A noter que cette fois ci, il n'y a pas d'apostrophe, on dit bien "un peu moins de" et "un peu plus de" dans le début des nombres de classe 2.

Il existe ensuite les nombres de classe 3, que l'on ne peut tout simplement pas exprimer dans la numération des marchands d'œufs, mais qui donc irait songer à acheter 58 œufs ?

Pour vous aider dans ce  nouveau système de numération, voici un petit traducteur très utile ! (Les étoiles indiquent les nombres de classe 2)

Donnez le nombre à traduire :

Et maintenant, il n'y a plus aucune raison à ne pas vouloir s'occuper des courses pour le repas de Noël !


Sources : nulle part, c'est une invention personnelle...